Google+

 

                 ONG DE PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT ET DE
                       PROMOTION DE DEVELOPPEMENT DURABLE



Le Togo a célébré la Journée internationale de prévention des catastrophes

 

table d'honneur de la célébration de la jipc jipc

 

Le Togo, à l'instar d'autres pays, a célébré la Journée internationale de prévention des catastrophes. Le thème retenu pour l'année 2014 est : « les personnes âgée face aux catastrophes, leurs besoins, leur contribution à la compréhension et la réduction des risques dans leurs communautés ».

 

L'objectif de cette journée est de sensibiliser les gens à la manière de prendre des mesures afin de réduire leur risque en cas de catastrophe.

Ils étaient environ 400 personnes (personnes âgées, acteurs de la société civile, membres du gouvernement, partenaires techniques et financiers, médias, chefferie traditionnelle, etc.) à répondre à l'invitation de la plateforme nationale pour la réduction des risques de catastrophe.

 

Très mobilisées, les personnes du 3 e âge ont massivement pris part, le 13 octobre 2014, à Jess Hôtel (à Lomé) à cet événement. Pas moins de six allocutions ont été prononcées dont ceux du Président du Conseil National consultatif des personnes âgées et de Mme la ministre de l'Action sociale, de la Promotion de la femme et de l'Alphabétisation.

 

Dans son, allocution, celle-ci a expliqué à quel titre le choix a été porté sur les personnes âgées pour la célébration de cette année.

Ce choix s'explique, d'abord,a-t-elle dit par le fait que les personnes âgées, de par leur situation personnelle (réduction des aptitudes physiques, extrême pauvreté, analphabétisme, etc.), et

Ensuite, leurs expériences constituent un atout pour développer la résilience aux risques de catastrophes dans leurs communautés.

 

Un film documentaire sur la façon des personnes âgées vivent les impacts des catastrophes et les mesures pour les atténuer a mis fin à cette cérémonie de commémoration.

 

 

La société civile se prononce sur le projet hydroélectrique d'Adjarala


table d'honneur Porte-parole des OSC


Le Bénin et le Togo se proposent de réduire pour les deux pays la facture énergétique. Pour ce faire, ils entendent réaliser le projet d'aménagement hydroélectrique d'Adjarala. Il se compose, d'un barrage, d'un réservoir, d'une centrale électrique, de lignes de transport d'énergie électrique, et de routes d'accès, d'un pont, d'une cité ouvrière et de petites infrastructures.

 

Les organisations de la société civile togolaise ayant à cœur de contribuer à la mise en œuvre durable du projet ont, au cours de l'audience publique argumentaire tenue le 25 août 2014 à Notsè, présenté un mémorandum dont l'intérêt est d'améliorer, de façon substantielle, l'Etude d'impact environnemental et social et le plan de gestion environnemental et social, notamment en ce qui concerne les modalités de réinstallation des personnes affectées, l'évaluation et l'indemnisation pour cause de biens qui seront perdus, les mesures visant à atténuer les incidences du projet sur l'environnement, etc.

Pour le détail, veuillez accéder au contenu du mémorandum.


Renforcement des capacités des communautés riveraines des sites d'exploitation minière sur l'eau et les industries extractives 

 

Banderole Participants à un des ateliers


Avec l'appui financier de France Libertés – Fondation Danielle Mitterrand, Les Amis de la Terre-Togo a conduit le projet cité un projet de renforcement des capacités des communautés riveraines des sites d'exploitation minière sur l'eau et les industries extractives :

Cinq activités ont été menées dans le cadre de ce projet. Il s'agit du développement du matériel de formation sur le droit à l'eau et la transparence économique dans l'eau (1) ; atelier de formation des membres de la Coalition Publiez Ce que Vous Payez-Togo (2) ; atelier de formation des responsables des 5 communautés villageoises sur le droit à l'eau et la transparence économique (3) ; atelier d'échanges inter-coalitions (4) ; et exercice de suivi du droit à l'eau impliquant les 5 communautés (5).

 

Notons qu'il a été également question de renforcer le projet d'adduction d'eau de Fiokpo sensé desservir une population de 16 000 habitants.

 

Dans l'ensemble, ce projet qui a pris fin le 31 août 2014, a permis d'atteindre les résultats escomptés.

 

Semaine planétaire pour un monde meilleur

 

 pépinière activités de reboisement par les élèves

 

La Semaine planétaire pour un monde meilleur est une période au cours de laquelle le monde scolaire, à travers ses actions, contribue à l'amélioration de l'environnement.

 

Cette semaine offre aux enfants l'occasion de découvrir et célébrer la nature dans toute sa splendeur. Liant l'utile à l'agréable, les élèves mettent en terre de jeunes plants, participent à des conférences-débat et visionnent des vidéos sur divers sujets liés à la préservation de la nature.

 

La 5 e édition s'est déroulée du 7 au 15 juin 2014, sous le thème : « Dis-moi, à quoi te sert la forêt ». Au Togo, deux organisations de la société civile (ONG Les Amis de la Terre-Togo et Association pour la promotion des planteurs des essences forestières du Togo) se sont mises ensemble pour célébrer cette Semaine.

 

Ainsi, avec un léger décalage, (du 8 au 16 juin 2014), ces deux structures ont organisé des séances de sensibilisation sur ladite Semaine, l'importance des forêts, et celle liée à sa protection. Elles ont également associé les élèves des écoles primaires publiques de Volové, Gbalavé Avé, Kpadapé, Yéviépé,  Sévénokopé et Nyivé (préfecture de Kloto) et au Collège d'enseignement général de Tabligbo ville 1(préfecture de Yoto) à la mise en terre d'environ 700 jeunes plants tels que Garcini afseli, Méina, Terminaia Superba, Caya Grandifoia.

 

Les activités ont mobilisé plusieurs dizaines d'élèves et enseignants.